MRD/Twitter

MRD/Facebook

 

Le président du MRD, qui est aussi le porte-parole de l’USN, Daher Ahmed Farah (DAF), a effectué vendredi 4 septembre 2015 une tournée éclair dans les deux capitales du sud de la République de Djibouti, c’est-a-dire à Dikhil-ville et à Ali-Sabieh-ville.

 

 


12 septembre 1992. Il y a 23 ans. Soit une génération. Ce jour-là, se tenait à Djibouti-ville le congrès fondateur du premier parti djiboutien légalisé d’opposition : le Parti du renouveau démocratique (PRD).

Le président du MRD et porte-parole de l’USN, Daher Ahmed Farah, encore convoqué par la police ce matin

Comme hier, comme avant-hier et les jours précédents, le président du MRD et porte-parole de l’USN, Monsieur Daher Ahmed Farah (DAF), est encore convoqué par la police au commissariat du 3eme arrondissement de la capitale. Il doit s’y présenter à 8h30 pour s’entendre poser les mêmes questions.

Ce, en dehors de toute légalité.

Mais il a le moral haut. Comme toujours.

A suivre de très près.

Djibouti, le 27 décembre 2015

Le président, le Bureau national ainsi que les militants et sympathisants du MRD adressent leurs meilleurs vœux de paix, de bonne santé, de liberté et de prospérité au peuple djiboutien.

A chacune et à chacun d’entre vous, nous souhaitons une bonne et heureuse année 2016.

Puisse la nouvelle année soit celle de la dignité et de la liberté retrouvées pour que demain soit meilleur. Amin.

Le président du MRD

Madame Amina Iyeh Doubad, militante de la démocratie de longue date, membre de l’USN et mère du porte-parole de l’USN, Daher Ahmed Farah (DAF), a porté plainte le 17 décembre 2015 auprès du procureur de la République pour confiscation de véhicule personnel, véhicule confisqué par la police lundi 14 décembre 2015 vers 10 heures. Elle demande la restitution de son véhicule de marque Toyota Land Cruiser et de type JTEEB71J40-7007469 immatriculé 435D53.

Au moment de la confiscation du véhicule, qui s’est produite non loin du logement occupé par la propriétaire et son fils à la Cité Maka Moukarama, dans la capitale, DAF circulait à bord. La police a prétexté un contrôle routier. Or, tous les papiers ont été présentés: carte grise, police d’assurance, vignette 2015, certificat de visite technique (RAD) ainsi que la carte nationale d’identité de Madame Amina Iyeh Doubad. Tous ces papiers, qui montrent que le véhicule est parfaitement en règle, sont encore entre les mains de la police.

Malgré cette plainte, et près d’un mois après sa confiscation, le véhicule n’est toujours pas restitué à Madame Amina Iyeh Doubad. Sans autre explication qu’un ‘’Nous avons des ordres’’ répété à l’envi par les policiers qui gardent le véhicule dans l’enceinte du commissariat de 3eme arrondissement de la capitale.

Le procureur de la République, qui est si prompt lorsqu’il s’agit d’arrêter des opposants, n’a toujours pas mis fin à cet abus de pouvoir caractérisé par la police.

A suivre de très près.

Le projet politique

02/05/15 : DAF au micro de Nabad-Nantes

Cycle de conférences du MRD : Thème du jour :TRIBU ET Tribalisme

Afhayeenka dallada Mucaaradka ah ee USN Daahir Axmed Faarax Oo Ka Hadlay Xadhiga Dr

Janvier 2011 : Message de DAF aux Djiboutiens