MRD/Twitter

MRD/Facebook

En résumé programmatique

 

Il va sans dire que le projet politique du MRD procède d'une vision, celle qui a présidé à la création du parti et qui l'anime depuis lors. Cette vision s'articule autour de l'idée que le gâchis et les souffrances que nous, Djiboutiennes et Djiboutiens, connaissons depuis trop longtemps ne sont pas une fatalité et qu'il nous est possible de réagir et d'édifier un État national et une société fraternelle, démocratique, juste et prospère. Par État national, nous entendons un État au service du peuple et du pays, c'est-à-dire de nous tous, sans distinction d'origines, de région, de genre, de religion, d'âge ou autre. Par État national, nous entendons un État éducateur, responsabilisateur, protecteur, développeur, gestionnaire et soucieux de ses relations extérieures. Par État national, nous entendons un État de droit et de démocratie, qui raffermisse le sentiment national et cultive l'esprit citoyen, notamment par la concorde, l'égalité des chances, la récompense du mérite et la solidarité.

Traduit en programme, ce projet politique peut se résumer en cinq socles:

 

I-Socle social:

 

-Combattre la vie chère et la pénurie d'eau : la vie chère, par une politique volontariste d'approvisionnement et de régulation, la pénurie d'eau, par une offre et une gestion meilleures.

-Logement pour tous par une politique alliant un urbanisme responsable, un mode financement démocratique et un usage raisonné des matériaux locaux.

-Santé pour tous par le développement d'un secteur public de qualité, à capacité d'accueil suffisante et ouvert à chacune et à chacun, secteur à faire coexister harmonieusement avec une médecine privée accessible.

-Un système éducatif repensé par les Djiboutiennes et Djiboutiens, démocratique et performant, qui offre aux jeunes comme aux moins jeunes une formation morale, générale et professionnelle de qualité.

-Promouvoir la culture nationale sous toutes ses formes et composantes.

-Combattre le chômage par une offre de formation et d'emploi répondant aux besoins réels de l'économie nationale.

-Développer la sécurité sociale et en élargir le champ de couverture, en créant notamment des allocations de chômage et de vieillesse.

 

II-Socle Énergie et Infrastructures:

 

-Développer le secteur de l'énergie en réhabilitant Électricité de Djibouti, en diversifiant les sources d'énergie et en allégeant le monopole d'État. Les énergies alternatives (éolienne, solaire, marémotrice, géothermique, etc.) offrent des possibilités considérables pour notre pays, qui peut réduire d'autant sa dépendance de l'électricité produite au moyen du pétrole.

-Développer, sans perdre de vue les impératifs écologiques, les voies et moyens de communication (routiers, ferrés, aériens et maritimes) à la fois pour les liaisons locales, régionales et internationales

-Développer les transports urbains et péri-urbains et en encourager l'usage pour réduire la pollution.

-Développer et démocratiser les télécommunications (connexions Internet, téléphonie fixe, téléphonie mobile, etc.) et encourager les nouvelles technologies (informatique, Internet, etc.).

 

III-Socle économique

 

-Offrir des coûts compétitifs de production (main d'œuvre formée et dynamique, énergie abordable, crédit aux taux d'intérêt raisonnables, etc.).

-Garantir une sécurité juridique et judiciaire.

-Édicter un code d'investissement attractif.

-Mettre en œuvre une politique fiscale porteuse.

-Simplifier les procédures de création d'entreprise.

-Combattre sans relâche corruption et abus d'autorité.

-Développer l'esprit d'entreprise chez les Djiboutiennes et Djiboutiens par la formation, l'aide à la création d'entreprise, l'accès au financement, l'assistance vers l'international.

-Encourager les investissements générateurs d'emplois et de revenus, qu'ils soient d'origine locale ou étrangère.

-Réaliser des investissements économiques publics quand il le faut et où il le faut.

-Développer nos atouts et avantages comparatifs (vocation commerciale et financière, ressources naturelles y compris marines, potentiel industriel, potentiel touristique, potentiel agropastoral, etc.

-Veiller à l'exercice par l'État de son rôle naturel de régulateur de la vie économique.

 

IV-Socle politique et institutionnel

 

-Enraciner les principes démocratiques.

-Respecter les libertés publiques et les droits de l'Homme.

-Garantir des élections libres et démocratiques.

-Réformer le mode de scrutin aux élections législatives et locales par l'introduction de la proportionnelle pour permettre aux différentes sensibilités politiques d'être représentées.

-Lever les entraves actuelles à la pleine participation de la diaspora à la vie politique.

-Réhabiliter le pouvoir législatif afin qu'il joue pleinement son rôle.

-Rendre la justice indépendante et opérationnelle.

-Rééquilibrer le pouvoir exécutif entre le Président de la République et le Premier ministre.

-Garantir un accès équitable aux médias publics.

-Encourager les médias libres.

-Encourager la société civile.

-Mettre en place une véritable décentralisation.

-Réhabiliter les forces de sécurité (armée, police, gendarmerie, etc. ) et les mettre au service du peuple et du pays.

 

V-Socle relations extérieures:

 

Ouverture au monde et à la région, neutralité (notamment vis-à-vis des conflits régionaux), sérieux dans la méthode comme dans l'action diplomatiques, dynamisme (notamment pour la paix et la stabilité dans la région), tels sont les principes qui nous semblent essentiels pour guider les relations extérieures de notre pays.

DAF au micro de LVD 14/02/2016

Afhayeenka daladda Mucaaradka Jabuuti oo ka hadlay Musharaxa Mucaaradka

Djibouti

DAF sur l'accord-cadre

DAF à Bruxelles

Le projet politique

02/05/15 : DAF au micro de Nabad-Nantes

Janvier 2011 : Message de DAF aux Djiboutiens

Afhayeenka dallada Mucaaradka ah ee USN Daahir Axmed Faarax Oo Ka Hadlay Xadhiga Dr